> FR        > DE
Comité bourgeois romand OUI à la réforme des retraites | CP 1215 | 1001 Lausanne
banner-hp_new

DE QUOI S’AGIT-IL ?

En raison de l’augmentation de l’espérance de vie, les rentiers sont de plus en plus nombreux. C’est problématique pour le financement de la prévoyance vieillesse. En effet, actuellement, près de quatre actifs financent un rentier. Or en 2040, ils ne seront plus que deux.

Le déficit de financement de l’AVS et la redistribution du 2e pilier s’aggravent de ce fait d’année en année. Sans réforme, le déficit cumulé de l’AVS s’élèvera à plus de 40 milliards de francs en 2030 et de manière exponentielle, à 90 milliards 5 ans plus tard.

Le fonds de compensation AVS ne serait alors plus en mesure de verser les rentes en cours. En outre, au vu du taux de conversion LPP élevé, la stabilité financière du 2e pilier n’est plus assurée non plus. La génération actuelle des actifs verse un montant démesuré à la génération des rentiers, soit environ 1,3 milliard de francs chaque année selon une projection de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS). La stabilité de la prévoyance vieillesse, la plus importante de nos institutions sociales, est en péril.

Le 24 septembre 2017, pour assurer le financement de nos retraites: votons OUI à la réforme de nos retraites, OUI à Prévoyance vieillesse 2020 !